Découvrez 7 façons de développer votre pharmacie grâce au web !

Découvrez 7 façons de développer votre pharmacie grâce au web !

La présence de votre pharmacie sur le web, un vrai atout !

La E-santé est née, transformant le rapport des patients au domaine de la santé et à l’accessibilité des informations de santé. Dans ce contexte, Internet offre donc de nouvelles possibilités d’innover et de valoriser ses services, pour se développer ainsi que son volume de ventes. De plus en plus de pharmaciens ont pris ce virage numérique, pourquoi pas vous? Découvrez nos conseils pour gagner en visibilité et faire du digital un axe stratégique du développement de votre pharmacie !

1. Créer une fiche Google My Business pour communiquer sur votre pharmacie

Grâce à Google My Business, Internet offre aujourd’hui une opportunité très simple pour les pharmaciens de communiquer au-delà de leur pharmacie. En quelques clics, vous pouvez créer votre page et les internautes auront ainsi accès à vos horaires, au plan d’accès de votre pharmacie, au descriptif de vos services ou à des photos de votre officine et de votre équipe.

2. Moderniser l’image de votre pharmacie grâce à un site vitrine

En 2018 avoir sa pharmacie virtuelle devient un incontournable pour diffuser une image moderne et dynamique de sa pratique et de sa pharmacie. Encore faut-il que votre site web soit une vitrine efficace. Voici nos conseils :

  • Créez un site sur mesure qui sera le parfait reflet de votre pharmacie physique.
  • Optez pour une charte graphique claire, attrayante et lisible sur les tablettes, ordinateurs ou smartphones (avoir un site responsive est désormais essentiel pour offrir un confort de navigation aux mobinautes). L’occasion idéale de travailler une vraie identité graphique pour votre pharmacie en créant un logo, déclinable ensuite sur tous vos supports de communication.
  • Proposez un contenu accessible, optimisé pour le web et qui correspond aux attentes des internautes : des textes courts, des visuels, des formats animés…
  • Impliquez une personne de l’équipe officinale, qui sera chargée d’animer régulièrement votre site web afin qu’il vive sur le long terme et incite vos internautes à revenir voir vos contenus.
  • Investissez dans un plan de communication (réseaux sociaux via Facebook et Instagram, affichage) pour faire savoir que votre site web existe.
  • Prenez le temps d’analyser régulièrement vos résultats on-line pour capitaliser sur vos succès.

 

3. Sur votre site, proposer des services innovants et utiles à votre patientèle

Faire préparer son ordonnance à distance, acheter ses médicaments sur Internet, prendre rendez-vous pour un entretien pharmaceutique, télécharger une application santé, visionner des vidéos pédagogiques, créer son carnet de santé en ligne… A vous d’imaginer le dispositif le plus utile pour vos visiteurs ou celui qui fera la différence avec vos concurrents. Pour connaître les attentes de votre patientèle, vous pouvez mener une enquête au comptoir afin d’annoncer votre projet et sonder les attentes de vos e-patients.

4. Créer un blog pour prolonger le conseil officinal au-delà du comptoir

Vous n’avez pas toujours le temps, au comptoir, de donner des conseils approfondis à votre patientèle. L’outil à privilégier est un blog, qui proposera des conseils et réponses aux questions les plus fréquentes ou qui vous permettra de réagir à des sujets d’actualités concernant le domaine de la santé. Un blog permet à votre patientèle d’accéder à une information fiable et de qualité. Cela contribue également à valoriser la mission d’éducation thérapeutique des pharmaciens. L’heure est venue pour les professionnels de santé de se positionner comme les référents de l’information santé sur internet aussi !

5. Lancer un site de vente en ligne de parapharmacie ou de médicaments

Depuis 2013, les pharmaciens titulaires d’une pharmacie d’officine ont l’autorisation de vendre des médicaments par Internet. Sont concernés les médicaments sans ordonnance uniquement et cette activité suppose d’avoir l’autorisation préalable de l’ARS. Le e-commerce est un métier à part entière : le retour sur investissement sera proportionnel à votre investissement sur ce canal et à l’accompagnement dont vous pourrez bénéficier. C’est un type de vente très réglementé mais les pharmaciens qui ont déjà tenté l’expérience avec succès y voient là le moyen d’augmenter leur zone de chalandise et donc leur volume de ventes, proposant ainsi un panel de marque plus large.

Pour en savoir plus : Les bonnes pratiques à connaitre avant de se lancer dans la vente en ligne de médicaments : en clair !

6. Dialoguer avec votre patientèle grâce à Facebook

Facebook est encore aujourd’hui le réseau social le plus important dans le monde ! Il a dépassé la barre symbolique des 2 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois. C’est donc un canal de communication web incontournable ET accessible aux pharmaciens. D’autant plus que cet outil est peu coûteux et simple à appréhender et à animer. Avant de vous lancer, pensez néanmoins à créer une page professionnelle (ne pas utiliser votre profil personnel), connaître les bonnes pratiques pour animer une page Facebook et anticiper la charge de travail que cela représentera sur le long terme.

Pour en savoir plus : Comment créer la page Facebook de sa pharmacie en 10 clics

7. Fidéliser et recontacter vos prospects grâce aux newsletters

Savez-vous que 80% des personnes qui viendront sur votre site ne reviendront jamais ? Alors pour capter vos prospects, sachez constituer une base d’emails en proposant à votre patientèle de vous laisser son email via un formulaire dans votre pharmacie ou un outil à télécharger sur votre site web (comme un ebook par exemple). Ainsi, vous pourrez les recontacter ultérieurement et leur donner rendez-vous à votre pharmacie.

Article rédigé par Aude Lucas, co-fondatrice de l’agence Digisanté